Fonseca

Résultats 1 - 3 sur 3.

Les cigares de Fonseca réfutent de façon saisissante que les cigares de haute qualité de Cuba ne peuvent pas être doux. Ils ont un goût sucré, ce qui est agréable sur la langue et un arôme léger, qui rappelle des herbes et des fleurs. C'est pourquoi, un cigare de Fonseca convient particulièrement bien au débutant dans le monde varié des Havanes. Mais un cigare Fonseca peut aussi enthousiasmer les fumeurs passionnés qui voudraient passer un après-midi d'été sans soucis avec un bon cigare.

Fonseca cigares logo

Francisco Fonseca et le cigare

Le fondateur des cigares Fonseca, Don Francisco E. Fonseca, est né vers 1870 dans la ville de Manzanillo à Cuba. A l'âge de 22 ans, il fondait à la Havane sa propre fabrique de cigares et développait une nouvelle marque qu'il faisait inscrire en 1907 à son nom. Quelques années plus tôt, cependant, il a déjà émigré à New York, où il a appelé de son propre nom, une fabrique de cigares. Des visites régulières à Cuba l’amenaient régulièrement à la "Fábrica de Tabacos y Cigarros FE Fonseca ", dont il dirigeait les magasins. Fonseca qui a une affection pour New York et La Havane détermine également le logo de ses cigares avec la Statue de la Liberté et le phare "Morro" qui sont ainsi pacifiquement unis. Les cigares Fonseca conquirent relativement rapidement et avec succès les marchés espagnols et américains, notamment grâce aux idées innovatrices qu’expérimentait Fonseca concernant l'emballage de cigares. Il a été le premier à utiliser des tubes de métal pour les cigares individuels, pour les protéger pendant le transport. Il a d’abord utilisé des tubes en fer-blanc puis, depuis les années 1940, l'aluminium s’est imposé comme le métal le meilleur et le plus avantageux. Après la mort de Fonseca en 1929, son épouse Doña Teresa a continué à diriger l'entreprise, mais ils ont finalement fusionné avec deux partenaires d'affaires Castañeda et Montero pour fonder Fonseca SA.

Les cigares Fonseca - toujours un aspect élégant

Après la Révolution cubaine, la société de cigares cubains passait en possession de l'Etat. La production a été maintenue, mais a été déplacée dans l'usine Lázaro Pena à La Havane. Ici, ils sont roulés toujours entièrement à la main. Même s’ils ne disposent pas d’un large éventail de formats comme d'autres marques de cigares, qui sont commercialisés sous l'égide du monopole d'Etat Habanos, les cigares Fonseca sont toujours les plus populaires de la Havane. Le Cosacos et Cadetes sont plus à classer dans les petits et moyens formats et ne sont produits que Longfiller. Ils se caractérisent non seulement par une finition parfaite, la production de ces cigares est faite seulement avec des tabacs de qualité en provenance de Cuba. Une particularité est que chaque cigare Fonseca, tel que présenté par le propriétaire d'origine, est enveloppé dans un papier de soie blanche scintillante. En plus d’un goût relativement doux, les cigares Fonseca ont donc visuellement un aspect élégant.

Saveur : légère et goût moyen

Caractéristiques : Don Francisco Fonseca fondait sa marque entre 1890 et 1900. C’était un bel homme qui prenait beaucoup de soin à son apparence extérieure et à transmis cette élégance à ses cigares qu'il faisait envelopper individuellement dans un papier de soie, une tradition qui continue jusqu'à aujourd'hui pour les quatre formats de la marque.

Les mélanges de variétés de tabac de la région de Vuelta Abajo font de Fonseca un cigare idéal après des repas légers.

Tous les formats de Fonseca sont faits entièrement à la main.

Qualité : très bonne