Quai d'Orsay

Résultats 1 - 1 sur 1.

Tout comme le Ministère français des Affaires Etrangères, la marque porte le nom du tronçon de quai parisien délimité par le pont de la Concorde et celui de l’Alma sur la rive gauche de la Seine.

Une marque 100% française qui repose sur l’expertise cubaine

cigares quai d'orsay logo

De par son nom, il n’est pas difficile de deviner que cette marque avait été à l’origine conçue spécialement pour le marché français. C’est d’ailleurs le Service d’exploitation industrielle des tabacs et allumettes (SEITA) qui a concrétisé sa création. À ce titre, Quai d’Orsay et Siboney sont les deux seules marques de cigares cubains à avoir été fondées par un organisme national chargé de régir la commercialisation des cigares et cigarettes sur leur pays. En 1970, Valéry Giscard d’Estaing, alors Ministre des Finances, lance l’idée d’un cigare cubain purement français qui contribuera au rayonnement du patrimoine culturel français : il avait alors en vue de créer des cigares aussi fins et délicats que la gastronomie française. Il s’adresse à Gilbert Belaubre, en charge du développement du SEITA, pour donner vie à son projet. Celui-ci s’en remet à Cubatabaco pour la gestion de la production et de la distribution des cigares fabriqués. Cubatabaco est une entreprise d’État cubain spécialisée dans l’exploitation du tabac. Les premiers cigares Quai d’Orsay sont lancés sur le marché en 1974.

Monopole de la distribution

Il est à souligner que durant des années, seuls les franchisés Casa del Habano furent autorisés à vendre les cigares Quai d’Orsay. L’enseigne Casa del Habano est une chaîne de boutiques rattachée à Cubatabaco. Cette dernière est dissoute en 1994 pour permettre la création de Habanos S.A. lequel est désormais en charge du développement de Casa del Habano. Aujourd’hui, plusieurs revendeurs ont reçu l’autorisation de proposer à la vente les cigares Quai d’Orsay. Bien que ces cigares haut de gamme satisfassent aux exigences du marché français, très vite, ils sont sollicités en Allemagne ainsi que dans plusieurs pays européens.

Les spécificités

Que l’on ne s’y méprenne pas. Certes, il s’agit d’une marque française. Ceci étant, les vitoles sont entièrement fabriquées à Cuba. Leurs tabacs sont roulés à la main et proviennent de la région cubaine de la Vuelta Abajo dans la province de Pinar del Rey. C’est à ce titre que les cigares Quai d’Orsay peuvent être qualifiés de puros. Ils sont légers, tellement légers qu’ils sont dans la liste des Habanos à conseiller aux débutants. La cape de ces cigares à tripe longue revêt soit une coloration dite claro (brun extrêmement clair) soit une couleur colorado claro (brun or). Dans leur ensemble, les vitoles libèrent un arôme boisé assez prononcé. À l’origine, les créations s’articulent autour de 4 modules dont deux parmi les plus connus (panatelas, grand corona) et deux moins connus (coronas Claro, Imperiales). En 2012, la marque Quai d’Orsay dévoile une création exclusive à la France et en édition limitée, le Robusto Embajador, constituant au passage l’occasion pour elle de se lancer dans le module Robusto. Pour profiter du meilleur de ces cigares, on les laisse vieillir quelques années dans leur coffret.