Cigares Davidoff : histoire et produits de la marque

Cigares Davidoff : histoire et produits de la marque

cigares davidoffLa marque de cigares Davidoff est connue dans le monde pour sa sélection de cigares haut de gamme et produits dérivés. Fabriqué à la main en République Dominicaine, Davidoff offre une gamme complète de cigares de qualité supérieure avec un profil gustatif moelleux et élégant. Chaque cigare est parfaitement construit avec des saveurs spécifiques que les connaisseurs choisissent pour leurs arômes typés de cèdre, de café et de noix et leur fumée fine et crémeuse.

Histoire de la marque Davidoff

Davidoff fait partie des leaders du marché des cigares de luxe depuis des décennies. Pour être précis, l’entreprise s’appelle Davidoff de Genève, un rappel des racines suisses de la marque. Ceux qui connaissent bien Davidoff reconnaissent rapidement ses célèbres bagues à cigares de couleur blanche et ses boîtes sobres, mais élégantes, que l’on ne trouve que dans certains magasins de détail que la marque identifie comme des dépositaires officiels Davidoff.

La société exploite également à son nom quelques boutiques de cigares Davidoff à travers le monde. Des prix un peu substantiels accompagnent le statut des cigares Davidoff. L’exclusivité et l’excellence sont au cœur de la philosophie de l’entreprise, ainsi que de sa stratégie globale de positionnement de ses produits devant un public plus ou moins aisé.

L’image de Davidoff tourne autour du prestige d’une manière similaire à celle d’autres marques telles que Mercedes-Benz et Louis Vuitton. Davidoff s’est forgé une image innovante dans l’industrie du cigare, bien que l’entreprise conçoive et distribue un certain nombre de produits dérivés destinés au marché de la consommation haut de gamme, notamment des cigarettes, du café, des articles en cuir, des montres, du cognac et des parfums. L’eau de Cologne Davidoff Cool Water fait partie des produits sans tabac de l’entreprise remportant un franc succès. Bien que les cigares Davidoff soient considérés aujourd’hui comme une marque de cigares dominicains, leurs origines se trouvent à Cuba, tout comme un certain nombre d’anciennes marques cubaines bien connues.

Le fondateur de la marque Zino Davidoff est né en 1906 à Kiev en Ukraine. Sa famille s’enfuit à Genève en 1911 pour échapper aux pogroms de la Russie tsariste. Son père, Henri, a ouvert un petit bureau de tabac peu après leur arrivée. La boutique devint un lieu où les ennemis exilés du tsar se retrouvaient régulièrement. Parmi ces clients, nous pourrons citer un certain Vladimir Ilitch Oulianov. Plus tard, ce client changera son nom en Vladimir Lénine. Un certain nombre d’hommes d’État et d’illustres personnages historiques ont visité le magasin Davidoff au fil des décennies.

Jeune homme, Zino a choisi de voyager à travers le monde plutôt que d’aller à l’université. Sans le sou, il a voyagé en Argentine, au Brésil et à Cuba. Là, il s’est plongé dans un amour du tabac qui allait durer toute sa vie. Il a acquis une connaissance approfondie des processus de culture et de vieillissement des meilleurs tabacs cubains. À son retour en Europe en 1930, Zino a entrepris d’étendre le commerce du tabac déjà très populaire de son père dans le domaine des cigares. On lui attribue l’introduction de l’utilisation des caves à cigares en Europe, comme moyen de préserver la fraîcheur des cigares vendus dans le magasin de son père.

Dans les années 1930, Zino se marie et fonde une famille. Ses relations avec les fabricants de cigares cubains se transformèrent en une entreprise rentable. Davidoff possédait un grand entrepôt de cigares cubains à Paris avant que les Allemands n’envahissent la France. En conséquence, Davidoff jouissait d’une sorte de monopole sur les cigares de La Havane sur le marché européen. La popularité des cigares cubains grandit rapidement et de nombreux amateurs de cigares se rendaient régulièrement à Genève pour les acheter à la boutique Davidoff.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le marché européen du cigare était largement dominé par les fabricants d’Allemagne, des Pays-Bas et de Suisse. Zino a présenté une stratégie astucieuse à ses fournisseurs cubains, qui se sont concentrés sur l’expansion de leur présence européenne : nommer les cigares d’après les légendaires Grands Crus de Bordeaux. Les appellations « Château Haut-Brion », « Château Lafite », « Château Latour », et « Château Margaux » relient ces cigares aux pedigrees des grands domaines viticoles aux yeux des consommateurs.

Cette idée originale d’appellation n’a pas seulement été un succès, elle a plutôt donné naissance à une entreprise et à un niveau de demande si robuste que même la Révolution cubaine de 1959 n’a pas réussi à perturber son commerce. Les cigares fins de La Havane ont joui d’un prestige et d’une notoriété sans précédent en Europe. Davidoff produit encore aujourd’hui une série de Grands Crus de fabrication dominicaine.

Au milieu des années 1960, un éditeur a demandé à Zino de publier un livre, avec l’aide d’un écrivain, sur sa connaissance approfondie du cigare. Bien qu’il ait été désintéressé à l’idée de suivre le projet à ses débuts, le Livre du « Connaisseur de cigare » est apparu pour la première fois en 1967. L’œuvre est un hommage aux cigares fins et à l’amour incontestée que Zino leur porte.

À la fin des années 1960, les fournisseurs cubains de Zino ont proposé de créer une ligne de cigares Davidoff pour commémorer ses nombreuses contributions et son dévouement. En 1970, les premiers cigares nommés Davidoff ont été créés : « Davidoff No. 1, » »Davidoff No. 2, » et l' »Ambassadrice. » La même année, au plus fort de son succès, Zino vend son entreprise à la famille Oettinger de Bâle, en Suisse. Il a entretenu une relation durable avec les nouveaux propriétaires et a continué à servir l’entreprise en tant qu’ambassadeur de la marque tout au long de sa vie.

À la fin des années 1980, Zino était de plus en plus insatisfait de la qualité et de la constance des cigares cubains. Il a brûlé publiquement des milliers de cigares cubains en 1989 pour leur manque de qualité, un geste qui a exaspéré le gouvernement cubain et coupé à jamais leurs liens avec Zino. Malgré les problèmes liés à la production qui ont compromis les relations entre Davidoff et la nation insulaire, les cigares cubains Davidoff sont encore très recherchés aujourd’hui et affichent souvent des prix déraisonnables lorsqu’ils sont disponibles aux enchères.

Au début des années 1990, toute la production de Davidoff avait été transférée en République dominicaine, où l’expertise du maître cigarier Hendrik (Henke) Kelner allait guider un nouveau chapitre des cigares Davidoff dans les décennies suivantes, ainsi que sur le marché américain. Kelner est considéré comme un expert du tabac, tandis que son bras droit, Eladio Diaz, gère la production.

Zino Davidoff est décédé le 14 janvier 1994, à l’âge de 88 ans. Son héritage en tant que gentleman et amateur de cigares se perpétue encore aujourd’hui dans le monde entier avec la vaste gamme de cigares fins et de produits de luxe que la société Davidoff produit et distribue.

La marque Davidoff

Avec le premier magazine autour du cigare « Cigar Aficionado » et le boom du cigare des années 1990, la transition de Davidoff sur le marché américain n’aurait pu mieux tomber. Sous la direction de Henke Kelner, Davidoff a établi ses premiers cigares de fabrication dominicaine sur le marché américain avec un profil crémeux et doux inspiré par Zino Davidoff lui-même. Le mélange initial s’appelait Davidoff Classic et se composait d’une feuille de cape de type Connecticut en provenance de l’Equateur sur un noyau entièrement dominicain pour la sous-cape et la tripe. Ces dernières années, la marque a introduit un certain nombre de nouvelles lignes et s’est concentrée sur une sorte de campagne de rebranding. En conséquence, la série Davidoff Classic ne figure plus dans les produits de l’entreprise, cependant, d’autres produits Davidoff reflètent un profil similaire. Davidoff Signature représente une combinaison des séries Classic et Mille (ou Davidoff Mille) dans un assemblage typé qui offre des goûts parallèles.

Les séries les plus anciennes du catalogue actuel de la marque sont peut-être Davidoff Aniversario et Davidoff Grand Cru, qui sont un reflet dominicain de plus en plus recherché de la série originale cubaine Grand Cru de Zino Davidoff. Les deux séries sont élaborés à partir de composants similaires : une feuille de cape de type Connecticut d’un blond doré cultivée en Equateur sur un assemblage entièrement dominicain de tabacs à longue tripe. Alors que chaque cigare exprime un bouquet d’arômes doux et accessibles, Davidoff Aniversario présente un profil plus puissant de bois, de champignons et de terre, tandis que Davidoff Grand Cru offre des notes d’humus, de sous-bois et de noix. Davidoff Aniversario No. 3 et Special R (pour Robusto) sont devenus des cigares emblématiques au fil des années et comptent parmi les séries les plus vendus de l’entreprise.

Au fur et à mesure que les goûts des consommateurs se sont déplacés vers des cigares plus puissants, la marque s’est progressivement éloignée de la stricte fabrication de cigares traditionnellement doux pour se tourner vers des produits comme Davidoff Maduro et Davidoff Millenium. Davidoff Maduro est élaboré à partir d’un assemblage entièrement dominicain avec une feuille de cape patiemment fermentée qui délivre des notes de chocolat et de grains de café. Millenium offre un profil moyennement corsé de muscade, de chocolat noir et de poivre blanc avec une feuille de cape extra-foncée de type Connecticut cultivée et récoltée en Equateur et une longue tripe de tabacs dominicains vieillis.

La gamme Davidoff Puro d’Oro s’est également élevé pour capter l’attention des amateurs de cigares avec un profil de fumée légèrement plus forte. Le mélange entièrement dominicain est composé d’une feuille de cape lisse avec des notes de terre, de champignons, de café et d’une touche d’épices.

Parmi les séries de cigares Davidoff les plus récentes, citons le Davidoff Nicaragua, noté 95/100 dans le fameux Cigar Aficionado, et le Davidoff Winston Churchill, noté 92/100. Il y a quelques années, l’entreprise a tenté de répondre en partie à la demande croissante de cigares nicaraguayens. Davidoff Nicaragua a été développé avec des tabacs 100% nicaraguayens, y compris une feuille de cape de graines cubaines Oscuro qui présente un bouquet complexe poivré et une fumée crémeuse avec un bouquet expressif.

Davidoff ne pouvait pas ignorer le plus grand fumeur de cigares du monde et ancien client de la boutique genevoise de la marque, sir Winston Churchill. Le cigare à sa mémoire est un mélange de tabacs dominicains, nicaraguayens et mexicains sous une élégante feuille de cape de type Connecticut en provenance d’Equateur. Des notes de grains de café et de cèdre accompagnent les épices douces dans un profil moyennement corsé. Une édition améliorée, Davidoff Winston Churchill Late Hour, a été créée pour honorer les petites heures que Churchill passait fréquemment à réfléchir, discuter et écrire en soirée. Une feuille de cape Habano huileuse en provenance d’Equateur cache un noyau de tabacs nicaraguayens, dont certains ont été vieillis dans des tonneaux de scotch single malt. Les notes de pierre à fusil, de cuir et d’humus complètent un profil épicé avec une fumée ronde et crémeuse.

Cigares Davidoff EscurioParmi les séries plus tendance et axées sur le style de vie, citons Davidoff Escurio et Davidoff Yamasa. Escurio célèbre la chaleur et l’excitation de la vie nocturne brésilienne avec une feuille de cape Habano en provenance d’Equateur et des feuilles de tripe longues sélectionnées de la République Dominicaine et du Brésil dans un mélange moyennement corsé, doux et épicé. Yamasa attire l’attention sur la région de Yamasa en République dominicaine, une région inexploitée jusqu’à récemment pour la culture du tabac. Les notes de cèdre, de bois et de poivre noir présentent un riche caractère distinctif avec une feuille de cape et de sous-cape cultivés à Yamasa, ainsi que des feuilles de tripe de la République dominicaine et du Nicaragua.

Cette gamme très complète de l’entreprise, peut parfois dérouter lorsque l’on débute dans l’univers du cigare et que l’on doit faire un premier choix. C’est pourquoi l’entreprise a encore pensé à tout en offrant des coffrets de cigares de la gamme Davidoff, comme l’assortiment Davidoff 9-Cigar qui permet de déguster l’ensemble de la gamme sans avoir à acheter une boîte de chaque série.

cigares davidoffLa compagnie produit un certain nombre d’accessoires haut de gamme pour les amateurs de cigares parmi lesquels des caves à cigares Davidoff, des briquets, des coupe-cigares et des cendriers.

Davidoff de Genève a intégré dans son groupe les marques de cigares Avo, Camacho, Cusano et The Griffin’s ce qui permet aux fans de Davidoff qui sont curieux d’essayer des cigares alternatifs dans le portefeuille de l’entreprise, ou peut-être recherchent des cigares de qualité et moins chers.

Partagez cet article, ça nous encouragera à en écrire d'autres !

Vous aimez le cigare ? Oui ? Alors parlons-en ici, laissez un commentaire !

Tous les champs sont obligatoires

Nom :
E-mail : (ne sera pas publié)
Commentaire :