Cohiba Behike : un cigare d'exception

Cohiba Behike : un cigare d'exception

Cohiba Behike : Le cigare cubain le plus cher au monde roulé à la main

  • Les "humidors" ou cave à cigares qui contenaient les cigares les plus chers et les plus exclusifs au monde ont été conçus par la firme parisienne Elie Bleu.
  • Une édition unique de 4000 cigares spéciaux a été lancée avec un prix de 375 euros chacun.
  • Le Cohiba Behike ets né de la collaboration de trois des meilleurs producteurs de tabac à Cuba.

La spécialiste des cigares ou torcedora le plus célèbre de l' usine cubaine El Laguito, Norma Fernandez (rouleuse personnelle de Fidel Castro), était responsable de la sélection du type de tabac pour le nouveau lancement par Habanos S.A., du Cohiba Behike , le cigare le plus cher et exclusif au monde.

Le résultat du travail de Norma a été une édition unique de 4000 cigares spéciaux avec un prix de 375 euros chacun, pour célébrer le 40e anniversaire de la prestigieuse marque Cohiba, qui a été distribuée dans 40 humidors exclusifs. Le tout pour 15 000 euros .

En plus de décider de la composition et des proportions du tabac de cette édition spéciale, Norma Fernandez a été invitée à rouler les 4000 cigares Cohiba Behike qui seraient commercialisées dans le monde, une tâche qui a duré sept mois...

La "mère" du Cohiba Behike, célèbre rouleuse de cigares et technicienne en contrôle de qualité de l'usine El Laguito , s'est dite "très fière d'avoir été choisie pour ce travail", ce qui atteste de la reconnaissance de ses 39 ans d'expérience avec la marque Cohiba.

Mais l'exclusivité de ces cigares, qui "ne seront plus produits", réside non seulement dans la production réduite et le travail unique fait à la main par Norma Fernández, mais aussi tout au long du processus de développement, à partir du choix de la parcelle de terre cultivée jusqu'au stockage du produit final.

Pour commencer, le Cohiba a compté sur la collaboration de Pancho Cuba, Alejandro Robaina et Antonio María Paz, trois des meilleurs producteurs de tabac de Cuba , pour la gestion des cultures de tabac utilisées pour la fabrication du Cohiba Behike. qui ont passé une période de vieillissement allant jusqu'à six ans.

Malgré le fait que sa préparation reste un secret gardé sous clé par Norma Fernández, qui n'a pas divulgué le type de tabac utilisé, ses caractéristiques physiques sont remarquables, ainsi que l'odeur, qui séduit le nez des experts .

Le Cohiba Behike a un nouveau calibre , avec des mesures qui correspondent à la longueur de la gamme du Lancero, le cigare Cohiba le plus célèbre, avec l'épaisseur du cigare Century VI produit pour commémorer la ligne historique de la découverte de l'Amérique.

Les «humidors» ou cave à cigares, nous n'allons pas ici les appeler simplement boîtes, qui contenaient les cigares les plus chers et les plus exclusifs au monde ont été conçus par la firme parisienne Elie Bleu et comprennent des matériaux tels que le galuchat, l'ébène noir, la nacre, le sycomore, le cèdre et l'os de bœuf.

En outre, il est recommandé de maintenir le Cohiba Behike dans un environnement à température contrôlée , qui maintient un taux d'humidité entre 65 et 75% et une température entre 16 et 18 degrés Celsius.

Le nom de cette édition limitée n'a pas non plus été choisi au hasard : Behike était le nom qu'une tribu indigène donna à son principal chaman, à qui ils faisaient leurs offrandes, parmi lesquelles le tabac était un produit clé.

Norma Fernandez dit qu'elle n'a pas essayé le Cohiba Behike, puisqu'elle n'est pas fumeuse de cigare : " Dans cette édition, nous voulions donner de l'arôme et de la force au cigare sans nous éloigner du traditionnel Cohiba " , a-t-elle déclaré.

L'édition exclusive des cigares produits par Norma a été entre les mains de seulement 100 propriétaires à travers le monde, qui pouvaient profiter du produit le plus exclusif de la marque Cohiba, et respirer une fumée créée pour être "la plus chère au monde".

En 2014, une nouvelle édition spéciale a été lancée et a été mise en vente dans les magasins Casa del Habano , pour un prix unitaire de 310 € par cigare.

Partagez cet article, ça nous encouragera à en écrire d'autres !

Vous aimez le cigare ? Oui ? Alors parlons-en ici, laissez un commentaire !

Tous les champs sont obligatoires

Nom :
E-mail : (ne sera pas publié)
Commentaire :