Quelles sont les 3 parties du cigare ?

Quelles sont les 3 parties du cigare ?

La combustion d’un cigare

Avant tout, il faut savoir que la combustion d'un cigare se produit en deux phases. Une phase active, qui a lieu à chaque fois que l’utilisateur aspire ou tire ; puis, une phase passive qui se situe entre chaque nouvelle aspiration ou tirage. Alors que le fumeur tire, l'air est attiré dans le corps du cigare, plus précisément dans la zone de combustion où la fumée principale se forme. Entre deux tirages, l'air passe par le haut autour de la zone de combustion et le maintien de la combustion permet l’écoulement de la fumée dite latérale.

Ensuite, il convient également de préciser que le nez n’est pas capable d’en sentir tous les arômes. En effet, les parfums légers ou volatils se dissipent si rapidement qu’il est impossible au fumeur de les distinguer. Sont qualifiées de volatiles toutes les substances chimiques dont la température de combustion est inférieure ou égale à 100 ° C. Les substances dont le point de combustion est compris entre 100°C et 200 ° C sont appelées semi-volatiles. Enfin, sont considérées comme des parfums lourds les substances dont le point de combustion dépasse les 200 ° C.

Par ailleurs, la température dans la zone de combustion peut avoisiner les 800 ° C. Mais celle-ci chute rapidement le long du corps du cigare jusqu’à atteindre les 50 ° C voire moins.

La dynamique de la fumée du cigare

Au fur et à mesure que le fumeur tire sur son cigare, celui-ci se consume et la qualité de la fumée retirée varie significativement. Au cours de ce processus, la combustion du cigare passe généralement par trois phases et chacune correspond à peu près au tiers de sa longueur. Durant chaque phase, les parfums ne peuvent être tous distingués dans le tabac, notamment au début du cigare. Ce phénomène, appelé la dynamique de la fumée des cigares, sera expliqué ci-dessous.

Dans le premier tiers du cigare également appelé « foin », une dynamique typique s’installe : les parfums lourds sont retenus par les feuilles de tabac froid alors que ceux volatils continuent de circuler avec la fumée. À ce stade, le fumeur reçoit uniquement les arômes les plus légers avec la fumée. Mais au fur et à mesure de la combustion, la combustion se déplace vers la fin du cigare ce qui a son incidence sur sa fumée.

En effet, à partir du deuxième tiers également appelé « divin », les arômes lourds et légers commencent à se mêler dans la fumée. Cela est dû au fait qu’à chaque nouveau tirage, la fumée chaude réchauffe progressivement le corps du cigare. Il en résulte alors que chaque nouvelle vague de fumée diffère par ses arômes de la précédente. Des parfums plus lourds comme la truffe, le chocolat ou le gingembre peuvent alors être libérés.

Enfin, le dernier tiers d'un cigare également appelé « purin » agit comme un filtre. Par conséquent, il retient la majeure partie des parfums lourds ainsi que la nicotine. À ce stade, la fumée du cigare acquiert plus de force et de caractère. C’est pourquoi les nouveaux fumeurs préfèrent généralement éteindre leur cigare après le deuxième tiers. Mais cela ne suffit pas toujours à arrêter les aficionados qui préfèrent fumer leur cigare jusqu’au bout !

Partagez cet article, ça nous encouragera à en écrire d'autres !

2 Commentaires

  • Avatar
    Collin
    Jan 27, 2018

    Mon cher et tendre a eu comme cadeau de sa fille un havane . Donc Merci pour votre blog qui a trouvéles mots pour l'ennivrer d'aromes

  • Avatar
    David Cigares.ch
    Jan 28, 2018

    Merci à vous pour votre passage sur le site et ce commentaire. Si votre cher et tendre veut s'amuser un peu avec son havane il pourra imprimer et suivre la fiche de dégustation ici lors qu'il le fumera : Fiche dégustationça lui permettra d'un peu s'exercer au plaisir de l'analyse sensorielle ;)

Vous aimez le cigare ? Oui ? Alors parlons-en ici, laissez un commentaire !

Tous les champs sont obligatoires

Nom :
E-mail : (ne sera pas publié)
Commentaire :