Qu'est ce que la tripe du cigare ?

Qu'est ce que la tripe du cigare ?

En langage courant, les tripe désignent les boyaux d’un animal ou l’intestin de l’être humain. Cette signification est transposée au vocabulaire du cigare : la tripe est le terme utilisé pour qualifier le cœur du cigare.

Anatomie

Un cigare est composé de trois couches qui se superposent. La coupe superficielle, c’est-à-dire, l’enveloppe externe, est appelée cape. La cape sert d’enveloppement à la deuxième couche désignée par le terme sous-cape. À son tour, la sous-cape enrobe la tripe. Tripe et sous-cape forment la poupée. Trois types de feuilles sont utilisés pour élaborer la tripe, à savoir, le volado, le seco et le ligero. Ces feuilles sont prélevées à divers endroits du pied de tabac. Le volado est cueilli à la base du pied, le seco est localisé sur la partie médiane et le ligero est formé par les feuilles du sommet. Pour le cigare, chaque feuille remplit un rôle bien précis : le volado est responsable de la bonne combustion, le seco confère le panel aromatique, le ligero garantit la force. À Cuba, les feuilles de tripe proviennent principalement des plantations de la région Semi Vuelta.

Les grandes familles de cigares

Un cigare est rattaché à une vitole. Cette dernière est caractérisée par sa longueur, son diamètre, son calibre (cepo), son module et sa technique de fabrication. À ce titre, elle est faite soit à la main, soit à la machine. Dans la première méthode, on distingue les cigares « Totalmente a mano » de ceux qui sont « Hecho a mano ». La première mention signifie que les cigares sont fabriqués « totalement à la main » tandis que la deuxième veut dire qu’ils sont « faits à la main ». La fabrication des cigares se fait « totalement à la main » lorsque tout le processus est confié à un torcedor : il roule chaque feuille composant chaque partie du cigare. La tripe est alors dite longue, car le torcedor utilise exclusivement des feuilles entières de tabac. La conception est « faite à la main » lorsque le torcedor se charge de la fabrication de la sous-cape et de la cape. La mise en place de la tripe est assurée par une machine. Cette fois-ci, la tripe est dite courte, car les feuilles sont soit hachées, soit coupées en petites bandelettes avant d’être mélangées. L’adoption de ce modèle permet à la fabrique de cigare de réduire ses coûts de production. Enfin, les cigares produits à l’aide d’une machine sont qualifiés de « máquina ». Ici également on a les máquinas à Tripe longue (très rares) et les máquinas à Tripe courte (extrêmement répandus).

Confection de la tripe longue

Une des difficultés est liée à l’interdiction formelle de couper les feuilles de tabac utilisées. Elles doivent être manipulées en conservant leurs dimensions quand elles ont été cueillies. Du coup, pour respecter le gabarit du cigare et obtenir la taille de cigare souhaitée, l’astuce se trouve dans la manière d’orienter, d’agencer, de plier et de compresser les feuilles. Pour compliquer davantage la procédure, il faut veiller à ce que les bords les plus copieux et les plus vigoureux se retrouvent à la tête du cigare pour que sa puissance augmente de manière graduelle. Le cigare en sera plus savoureux ! Enfin, il est nécessaire d’adopter une disposition qui permette à l’air de circuler sans encombre dans le cigare afin de garantir à celui-ci une combustibilité impeccable et une résistance au tirage tout à fait correcte. Seuls les torcedores expérimentés réussissent à rouler des cigares qui remplissent avec aisance ces exigences. Un cigare à tripe longue affiche une qualité plus élevée que celui à tripe courte. Ceci étant, tous les cigares à tripe longue ne constituent pas des cigares premium. Pour avoir droit à ce qualificatif, des feuilles nobles doivent en plus être utilisées. De même, il existe des cigares à tripe courte composés de feuilles d’excellente qualité.

Partagez cet article, ça nous encouragera à en écrire d'autres !

Vous aimez le cigare ? Oui ? Alors parlons-en ici, laissez un commentaire !

Tous les champs sont obligatoires

Nom :
E-mail : (ne sera pas publié)
Commentaire :