Sancho Panza

Résultats 1 - 1 sur 1.

Il est d’usage dans l’univers des cigares de baptiser sa marque d’un personnage de la littérature. On a plusieurs exemples dont Montecristo et Romeo y Julieta mais également Sancho Panza. Ce dernier est le valet du chevalier Don Quichotte, héros du roman qui porte son nom. Don Quichotte fut écrit par Miquel de Cervantes au 17èmesiècle et publié en 1605.

Des heures sombres aux glorieuses lumières

Sancho Panza logo

La marque de cigares cubains Sancho Panza est née en 1848. Elle est fondée par un Allemand, Emil Ohmstedt, qui vivait à Cuba. Lorsqu’il crée sa marque, celle-ci passe quasiment inaperçue. Il installe sa manufacture au 48, Calle de Angeles à la Havane. Quand il meurt en 1874, il lègue son entreprise au Catalan Salvador Perito. L’enseigne change souvent de propriétaires à cause des difficultés économiques qu’elle rencontre. En 1898 c’est la faillite totale et la manufacture cesse momentanément sa production jusqu’à ce qu’elle soit reprise par Muñozo, Alonso y Cia. Les nouveaux propriétaires ne réussissent pas à redresser la situation financière. En 1920, ils cèdent la marque à Ramón Allones qui à son tour la vend à Cifuentes. En 1930, à la suite de la crise économique de 1929, Sancho Panza est rachetée par la marque de cigares El Rey del Mundo. Ce rachat amorce sa renaissance : c’est le début d’une ère de gloire qui ne s’est toujours pas achevée. La notoriété est acquise suite à deux nouvelles créations : le cigare Sancho Panza Molinos (module Lonsdale – calibre 43) et le très culte cigare Sancho. Ces Habanos conquièrent avec puissance les palais des amateurs de puros qui succombent sans aucune résistance à leur élégance. Le succès est phénoménal en Espagne. D’ailleurs, durant toutes les années 50, Sancho compte parmi les cigares les plus vendus du pays. Grâce aux records de vente en terre espagnole, la marque est épargnée par la Révolution Cubaine. À l’heure actuelle, elle bénéficie d’une excellente réputation auprès des grands fumeurs de Habanos.

Les créations Sancho Panza

Les cigares de la marque font partie des puros les plus doux que l’on puisse trouver. Ils libèrent tous une notre crémeuse. Sancho Panza opte pour la fabrication à la main de cigares à tripe longue. Les vitoles se caractérisent entre autres par une composition faite d’un mélange de tabacs cultivés dans les plantations de la Vuelta Abajo. Aujourd’hui, Sancho Panza propose 7 modules. Son catalogue dispose entre autres des plus grands modules de cigares tels que le Grand Corona porté par la création légendaire Sancho. Ce cigare fait 23.5 cm de long et attention, il faut 2h pour en venir à bout. On peut également citer le cigare Sancho Panza Belicosos qui possède un module pyramide (calibre 52) également appelé torpille (torpedo). Moins long que le précédent puisqu’il fait 14 cm, le cigare peut être dégusté en une heure. Son panel aromatique est composé de notes terreuse, boisée avec une nuance de cuir. L’ensemble est agrémenté de goûts de chocolats et d’épices. Autre exemple, le cigare Sancho Panza Non Plus est doté d’un module à cheval entre le corona et le petit corona (calibre 42). Il dégage un arôme boisé et un goût terreux. Dernier exemple, le cigare le plus court de la marque est le Molino qui dévoile un goût doux amer.