Davidoff Nicaragua

Résultats 1 - 4 sur 4.

L’intense activité volcanique du Nicaragua (le pays abrite tout de même 410 volcans !) en fait un terroir atypique pour la culture du tabac. Davidoff rend hommage à ce sol généreux avec sa série Nicaragua renfermant uniquement des cigares concoctés à partir du tabac nicaraguayen. En tout, la gamme renferme 4 vitoles : Nicaragua Diadema, Nicaragua Robusto, Nicaragua Short Corona et Nicaragua Toro.

Genèse, fabrication et caractéristiques générales

La ligne Nicaragua est créée en 2013. Lors du lancement, seules les 3 vitoles suivantes figurent au catalogue : Nicaragua Robusto, Nicaragua Short Corona et Nicaragua Toro. La vitole Nicaragua Diadema est intégrée en 2014. Ces pièces sont mises au point par Hendrik Kelner et leur fabrication a lieu dans la manufacture Davidoff en République dominicaine. La tripe est faite de tabac d’Estelí, de Condega et d’Ometepe. Les feuilles de tabac de la vallée de Jalapa servent à la confection de la sous-cape. Enfin, Davidoff choisit une cape rosado obtenue à partir de semences en provenance de La Havane (Cuba).

Les cigares Nicaragua de Davidoff sont moyen-forts. Ils ont également tous en commun une gamme d’arômes qui se développent sur un fond couplant saveurs sucrées et amères. Le premier et le deuxième tiers de chaque cigare se caractérisent par une note poivrée délicatement salée évoluant vers une note sucrée, par une impression de torréfaction, une odeur de café et un goût de chocolat noir responsable de l’amertume. Le cigare se fait ensuite crémeux tout en dégageant une touche terreuse et une douce odeur de cuir. Vers la fin de la dégustation, le cigare devient fort et onctueux. La gamme Nicaragua a reçu moult récompenses dont le titre de cigare de l’année 2013 décerné par le magazine autrichien Cigar Journal.

Les cigares

Le Nicaragua Diadema est un cigare complexe, mais harmonieux. Il stimule le palais par sa saveur sucrée-salée agrémentée d’une odeur de cuir. Chaque tirage libère également un mélange d’arômes propre au tabac nicaraguayen : amertume, touche poivrée et nuance épicée.

Le Nicaragua Robusto entraîne le fumeur dans un voyage aromatique débutant par un goût de poivre blanc et quelques notes épicées (dont la cannelle), se poursuivant sur une touche crémeuse et se concluant sur des nuances sucrées. Les palais expérimentés y décèlent également un goût de coco.

Le Nicaragua Short Corona offre au fumeur un autre voyage sensoriel au cours duquel il découvre un mélange complexe brassant les senteurs du café torréfié, l’amertume du chocolat noir, des notes sucrées et crémeuses, des nuances épicées et une touche de poivre blanc.

Quant au Nicaragua Toro, il débute par des notes poivrées et épicées qui cèdent leur place au mariage du sucré et de l’amertume apporté par le chocolat noir.