Davidoff Escurio

L’Escurio est une gamme de cigares brésiliens aux aromes à la fois doux et épicés. Elle est introduite sur le marché en 2015. Les 3 vitoles qui intègrent cette ligne sont synonymes de raffinement et de sophistication : Grand Toro, Robusto (la vitole bénéficie d’une présentation en tube) et Petit Robusto. Le nom de la gamme est inscrit en noir sur une ceinture grise placée sous la bague de chaque cigare. Les couleurs emblématiques de l’Escurio (vert et jaune sur un fond noir) rappellent celles du drapeau brésilien.

Un profil aromatique unique et des caractéristiques techniques précises

Escurio

Ce que le palais ressent en premier est celle une saveur pimentée associée à des notes crémeuses. Cette alliance d’arômes inédits s’atténue petit à petit pour laisser émerger une odeur de chêne, un goût de réglisse, une touche salée et un parfum de cuir. Des arômes de café apportent un point final au développement des saveurs durant la dégustation. La combustibilité est parfaitement uniforme créant au passage des cendres blanches. Les cigares sont fabriqués en République dominicaine dans la manufacture du groupe Oettinger Davidoff. Une ligne d’accessoires Escurio (coupe-cigare, étuis et allume-cigare) est également proposée par Davidoff. Le concept séduit comme en témoignent les retours positifs des experts. L’Escurio par exemple a reçu une note de 93/100 par le magazine Cigar Journal.

Les variétés de tabac utilisées

Davidoff visite 3 pays : la République dominicaine pour les feuilles dédiées à la tripe, le bassin de Recôncavo au Brésil pour les feuilles de la sous-cape et l’Équateur pour les feuilles de la cape. Il existe plusieurs variétés de tabac au Brésil, mais la plus populaire est celle baptisée Mata Fina tobacco. Ce tabac brun a été cultivé à l’air libre pour exposer pleinement ses feuilles à la lumière du soleil. Le Mata Fina tobacco est surtout destiné à la fabrication de la cape des cigares premium à tripe longue. Il est particulièrement sollicité par les fabricants de cigares dans les Caraïbes et en Amérique centrale. Pour former la sous-cape, Davidoff a eu l’idée de marier le Mata Fina tobacco avec le tabac Cubra, ce dernier étant le résultat d’une greffe de semences cubaine et brésilienne. Les feuilles Mata Fina tobacco donnent le goût sucré au cigare tandis que les feuilles Cubra sont à l’origine de la touche épicée. Pour le tabac brésilien, Davidoff a sélectionné les feuilles San Vicente, Olor et Piloto Cuba. Quant au tabac équatorien, il s’agit de feuilles cueillies sur des plantes données par des semences importées de La Havane.